13 - 23 February 2020

Saludos Amigos

-

Mario PICARDO
"Saludos Amigos"

80 rue de Turenne
75003 PARIS

Opening hours : 12 to 7 pm
10 am to 8 pm weekend day

 


 

 

La Galerie Jérôme Pauchant est très heureuse de représenter le travail de Mario Picardo en France et d'annoncer son exposition personnelle hors les murs intitulée Saludos Amigos, qui aura lieu au 80 rue de Turenne du 14 au 23 février 2020 (vernissage le 13 février).

Après sa participation à l'exposition Abstract Existentialism à la galerie en duo avec Quentin Euverte, feat. Eddie Martinez (11/10-20/12/19) et ses réalisations spectaculaires pour les vitrines d'hiver de la boutique Hermès, rue Saint Honoré à Paris (décembre 2019 - janvier 2020), Mario Picardo présente un ensemble de 15 nouvelles peintures sur toiles de moyen format (150 x 100 cm) réalisées en 2020.

 



Mobilité à Saludos Amigos, texte critique par Manon Vilella

 


Des peintures de Mario Picardo se dégage une impression de souplesse, de mouvement, de changement permanent. Les toiles s’offrent  au spectateur, aptes à recevoir tous les potentiels cheminements d’un oeil. Tous les tracés sont possibles, toutes les routes sont acceptées. Le regard pénètre un savant mélange de traits jouant sur des compositions de transparence, de formes, de gestes, de dynamiques. Si “Saludos Amigos” ne s’y réduit pas, les peintures présentent une démonstration complète des potentialités picturales postmodernes. Aucun détail n’est laissé au hasard et derrière leur simple apparence, tous les traits semblent référencés. Le plus intriguant : les zones tachetées au léger relief dont l’utilisation provient de l’histoire personnelle de l’artiste. Il s’agit-là d’une technique de peintre en bâtiment, métier du père de Mario Picardo. Le peintre fait alors le choix de l’expérience personnelle comme aliment essentiel de sa création. Ses ingénieuses compositions n’ont d’égales que les jeux de matières présents dans les tableaux où le rugueux côtoie le lisse, le fin se joue de l’épais, les tons pastels dialoguent avec les couleurs “pop” et le pouvoir mobilisant de son travail ne s’arrête pas là.

 

Sous l’emprise d’un effet miroir dynamique, le spectateur des toiles de Mario Picardo est obligatoirement mobile. Il se pose devant l’une, sedégage pour regarder l’autre, en approche une nouvelle, encore une autre puis retourne franchement à l’une. Il croit avoir reconnu une forme, un trait, un signe dans plusieurs toiles. Il cherche. Dans son investigation, il lui semble avoir reconnu un personnage de cartoon, il ne sait plus son nom, est-ce même réellement le cas ? Il revient là où il en était, il change de toile, encore une fois, elle le renvoie à l’autre. Parfois, c’est au sein même du tableau qu’il se sent mobile, il ne sait plus ce qu’il reconnaît dans les signes présentés ou ce qu’il croit y voir. Son oeil hésite en permanence entre objet figuré et pure abstraction. Il ne sait plus quel chemin doit emprunter son regard pour saisir au mieux l’ambiance de la toile. L’exposition agit comme tant de fils à suivre, à tirer, à dénouer, à renouer : la confusion est ludique.


Le mobile est aussi la raison principale par laquelle peut s’expliquer un évènement, une action. Le titre de l’exposition “Saludos Amigos” renvoie au dessin-animé du même nom : la peinture comme interjection amicale, salutation chaleureuse ? Cette parole ordinaire qui se veut habituellement être entendue est ici palpable, visible et spatiale. Empreint de cartoons et de l'expressionnisme abstrait américain, son travail affirme le caractère non-définitif de la hiérarchie des imaginaires culturels. Dans une époque inquiète parce qu'orpheline de l'homogénéité, Mario Picardo crée des articulations dynamiques entre Histoire de l’Art et culture populaire, invente de nouvelles perspectives relationnelles entre la peinture et les réels par le biais du génial hommage à la picturalité des dessins-animés que constitue “Saludos Amigos”.


 

 

 

 

 

 

 

The gallery Jerome Pauchant is delighted to represent Mario Picardo in France and to announce is « outside the walls » solo exhibition entitled Saludos Amigos, 80 rue de Turenne in Paris from February 14 to 23, 2020 (opening ceremony on Feb. 13).

After his duo exhibition with Quentin Euverte, feat. Eddie Martinez at the gallery, named Abstract Existentialism (oct. 11 - Dec. 20, 2019) and his spectacular works for Hermès winter windows, rue Saint-Honoré in Paris last December and January, Mario Picardo presents a group of 15 new paintings of medium size (150 x 100 cm) all made in 2020.


The mobility of Saludos Amigos, critical text by Manon Vilella

Mario Picardo’s paintings convey an impression of flexibility, movement and permanent change. The paintings offer themselves to the viewer, open to any potential path the eye could follow. All are possible, all are accepted. The gaze penetrates an expert combination of lines playing on compositions of transparencies, shapes, gestures and dynamics. If Saludos Amigos is not limited to this, the paintings show a thorough demonstration of the postmodern pictorial potentials. No detail is left to chance and behind their simple appearance, all the lines seem to be referenced. Most intriguing are the spotted areas in slight relief, the use of which comes from the artist's personal history. This is a technique used by a house painter, Mario Picardo’s father’s job. The painter then chooses personal experience as the essential food for his creation. His ingenious compositions are matched only by the interplay of the matters present in the paintings where the rough rubs against the smooth, the thin dupes the thick, pastel tones open a dialogue with “pop” colors and the mobilizing power of his work doesn't stop there.
 
Under the influence of a dynamic mirror effect, the viewer of Mario Picardo’s paintings is necessarily mobile. He lingers in front of one, breaks away from it to look at the next one, approaches yet another, then walks straight back to the first one. He thinks he has recognized a shape, a line, a sign in several paintings. He is looking for something. In his investigation, he seems to have recognized a cartoon character, he no longer knows his name, is this even really the case? He returns to where he was, he looks at another painting, again, it sends him back to the former. Sometimes it is within a single picture that he feels mobile, he no longer knows what he recognizes in the signs displayed or what he thinks he sees there. His eye constantly wavers between figurative object and pure abstraction. He no longer knows which path his gaze must take better to capture the painting’s atmosphere. The exhibition acts like so many threads to follow, to pull, to untie, to reconnect: the confusion is playful.



The motive is also the main reason that can explain an event, an action. The title of the exhibition, Saludos Amigos, refers to the eponymous cartoon: painting as a friendly interjection, a warm greeting? This common phrase, which is usually heard, is here palpable, visible and spatial. Steeped in cartoons and American Abstract Expressionism, his work asserts the unstable nature of the hierarchy of cultural fantasies. In an era that is worried by the loss of homogeneity, Mario Picardo creates dynamic articulations between Art History and popular culture, invents new relational perspectives between painting and reality through the brilliant tribute to the pictoriality of cartoons Saludos Amigos pays.