Laureyns has a practice in the studio and a practice in the outside world that are both distinct moments but influence each other incessantly. In the « Billboard Painting » series, the artist maps the places for poster advertising in cities, by controlling their recycling. Once they are layered enough and after he waited for the rain to disconnect a single mass, Laureyns rolls them and takes them back in the studio. Materials are then compounds, mounted on canvas and stretched onto a frame, without any further intervention. The blue reverse of the poster is exposed like a complaint of a rebellion against the unity of the advertising pictures, unveiling an open and manifold space.

In the « Pool Paintings » series, the artist collects used pooltable felt and stretches them on the frame. The parts chosen by Laureyns are marked by lived experiences with stains and marks, and testify of various taken paths and past interconnections. A direct contemplative strength comes out from the absolute color and invites us near the intimacy and the stories of the paintings.

In the continuity of his research, the artist presents the « Shelter Paintings » series: works made of used camping tents stretched onto a frame, which are not formalist not narrative but free from any interpretation and connected to reality.
Laureyns reduces the gesture while keeping his painter’s eye. It is only by a visual selection and the repetition of a minimal gesture that the artist gradually heads to forms, colors and volume associations.

Here, the perception meets a vent field of its mnemonic potential, visual and imaginative. Real materials become paintings, an abstract painting which reflects actual stories and reality.

Simon Laureyns was born in 1979 in Belgium. His works were mostly shown in Europe, he is represented by the Jérôme Pauchant Gallery (Paris) in France and the A+B Gallery (Brescia) in Italy.

 

 

 

La pratique artistique de Simon Laureyns se situe dans son atelier et à l’extérieur : deux moments distincts qui s’influencent mutuellement. Dans la série « Billboards paintings », l’artiste cartographie les panneaux publicitaires dans la ville et contrôle leur récupération. Une fois suffisamment épais et humidifiés par la pluie pour pouvoir les décoller, il les roule et les ramène à son atelier. Le revers bleu des affiches est ensuite sélectionné, parfois recadré puis monté sur toile et sur châssis, sans aucune autre intervention. Ainsi exposés, ils sont comme la plainte d’une rébellion silencieuse contre l’unicité des images publicitaires, laissant apparaître un espace ouvert et multiple.

Dans la série « Pool paintings », l'artiste collecte des toiles de billard usagées et les tend sur châssis. Les surfaces choisies par Laureyns sont empreintes d’un vécu où marques, tâches et rayures témoignent de passages et d’échanges passés. Une force contemplative immédiate se dégage de l’absolue couleur de ses tableaux tout en nous invitant au plus près de leur intimité et de leur histoire.

Dans la continuité de ses recherches, l'artiste présente la série "Shelter Paintings" : des œuvres murales composées de toiles de tentes de camping usagées, tendues sur châssis, qui ne sont ni formalistes ni narratives mais libérées de toute interprétation et connectées au réel.
Laureyns réduit le geste sans rompre avec son regard de peintre. C’est par une sélection uniquement visuelle et en éprouvant ce geste minimal que l’artiste se dirige progressivement vers une association de formes, de couleurs et de volumes.

La perception se mêle au champ exutoire du potentiel suggestif, visuel et imaginatif de ces nouveaux champs picturaux. Les matériaux issus du monde réel deviennent tableaux, une peinture abstraite qui renvoie elle-même à des histoires vécues et au réel.

Simon Laureyns est né en 1979 en Belgique. Ses œuvres ont été largement montrées en Europe, il est représenté par la galerie Jérôme Pauchant
(Paris) en France et par la galerie AplusB (Brescia) en Italie.